Retour à la page d'Accueil du CIRENA

Halte aux Nuisances Aériennes dans le Nord-Ouest Francilien

 
Présentation du CIRENA
Nuisances
Dossiers
News
Agenda
Newsletter
Annuaire
Galerie
Documents et Adhésion
Contact

 

 
Accueil/les brèves
 Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>

NOUVELLE ACTION JURIDIQUE DU CIRENA [26/03/2017] - Auteur : vdisanzo
Le CIRENA participe aux actions juridiques engagées collectivement par des associations de défense des riverains et des collectivités territoriales franciliennes. Ces actions sont fondées sur le non-respect de la Directive Européenne 2042/49/CE concernant les trois aéroports franciliens.

Ces actions visent à dénoncer l’absence (aéroport du Bourget) et l’insuffisance (aéroports de Roissy et d’Orly) des Plans de Protection du Bruit dans l’Environnement mis en œuvre pour respecter la santé des populations riveraines.

Selon Bruitparif et le Conseil National du bruit , le bruit représente en Ile de France une perte de 7 mois de vie et une facture de plusieurs dizaines de milliards d’euros.


Motion de l''AG 2016 [26/03/2017] - Auteur : vdisanzo
L’Assemblée Générale des adhérents du CIRENA, réunie le jeudi 2 juin 2016 à Conflans-Sainte-Honorine, a réaffirmé avec force, sa vive détermination à préserver le cadre de vie, la santé, la sécurité, l’environnement et le patrimoine des survolés du nord-ouest francilien.

Elle a voté la motion suivante :

- Considérant que le développement sans frein de l’aéroport de Roissy CDG va à l’encontre de l’intérêt général dès lors que le coût social et environnemental de son fonctionnement n’est pas pris en compte ;

- Considérant que les trajectoires aériennes imposées en novembre 2011, par la force et dans l’urgence, dégradent les conditions de vie des 400.000 habitants de la Confluence de la Seine et de l’Oise ;

- Considérant qu’il existe d’autres alternatives pour préserver les populations survolées, comme l’utilisation généralisée des techniques de descente douce de moindres nuisances ;

L’ASSEMBLEE GENERALE DU CIRENA REAFFIRME SES 5 PRINCIPAUX OBJECTIFS :

- Adoption de la descente douce depuis plus de 3000 mètres, moteur au ralenti et sans palier, sur les 2 doublets de Roissy, 24h/24 ;

- Instauration d’un véritable ciel nocturne calme sur Roissy, huit heures d’affilée, comme le recommande l’Organisation Mondiale de la Santé ;

- Limitation à 400.000 du nombre des mouvements annuels sur Roissy, soit 2 fois Orly ;

- Transfert des vols low cost, charter et cargo, sur l’aéroport de Vatry, zone à très faible densité de population en demande d’activité ;

- Interdiction des avions les plus bruyants, au même niveau de bruit qu’à Nice et Toulouse.

MANDATE LE CIRENA, ASSOCIATION APOLITIQUE, ANIMEE PAR DES BENEVOLES RESIDANTS DANS DES VILLES SURVOLEES, SON CONSEIL D’ADMINISTRATION, SON BUREAU ET SON PRESIDENT POUR :

- Faire avancer le projet de descente douce 24h/24, en participant à la reprise des travaux menés par la Préfecture de Région et à toute autre réflexion sur le même thème, comme le projet SESAR de ciel unique européen ;

- Travailler avec les autres associations d’Ile-de-France, à obtenir des avancées concrètes sur la réduction des atteintes à la santé des franciliens survolés ;

- Obtenir un débat public sur le projet gigantesque d’extension de Roissy ;

- Envisager une action en justice sur ce projet, si nécessaire ;

- Stimuler et relayer les plaintes et réclamations écrites.


Vols de Nuit [27/11/2016] - Auteur : vdisanzo

Une belle avancée dans la bataille menée par le CIRENA contre les nuisances aériennes !

En effet, depuis le 15 septembre dernier, le CIRENA a obtenu, avec le soutien des associations, la mise en œuvre de la descente douce. C’est une descente continue avec trajectoire obligatoire au-dessus de zones très faiblement peuplées, de 00h30 à 5h du matin. Ainsi, les avions se préparant à atterrir à l’aéroport Roissy CDG exécutent leur descente sans palier à partir de 3000 mètres d’altitude, moteur au ralenti. Cette procédure de descente de moindre bruit, dite douce, évite le survol du territoire de la Confluence, où résident plus de 450.000 personnes, réduisant fortement le bruit des avions et la pollution de l’air dans cette zone.


L’objectif du CIRENA et des associations, reste bien évidemment d’obtenir la généralisation 24 heures sur 24, de cette procédure, restreinte pour le moment de 0h30 à 5h00.


Régionales 2015. Réponse de C. Bartolone [12/12/2015] - Auteur : vdisanzo
À l'attention de Monsieur Philippe Houbart


Monsieur le Président,

J'ai pris connaissance avec la plus grande attention de votre courrier, par lequel vous m'interpellez sur le sujet des nuisances sonores aériennes dont souffrent les riverains de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, et notamment ceux de votre territoire de la Confluence de la Seine et de l'Oise (Conflans-Sainte-Honorine). Depuis le relèvement des altitudes d'interception de l'ILS en région parisienne, voulu et décidé par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, c'est en effet dans ce secteur que les avions effectuent leur virage afin de venir s'aligner dans l'axe des pistes en configuration de vent face à l'est, dégradant la qualité de vie d'un grand nombre de Franciliens de votre secteur.

Je tiens tout d'abord à vous assurer qu'il s'agit d'une problématique sur laquelle je suis particulièrement sensibilisé. Elu de la Seine-Saint-Denis, je suis bien conscient de l'équilibre très difficile entre l'activité économique, les emplois et les nuisances générées par les avions : à la fois les nuisances sonores, mais aussi la pollution de l'air, la dévaluation immobilière des biens immobiliers sous les nuisances sonores.

La gauche régionale a toujours eu une action volontariste sur la lutte contre les nuisances sonores : financement et soutien important de Bruitparif, inscr1ption dans le SDRIF approuvé fin 2013 d'une mention pour plafonner le nombre de mouvements de Roissy et diminuer le nombre de vols de nuit.

Mon équipe de campagne a reçu le vendredi 4 décembre dernier plusieurs membres d'associations de lutte contre les nuisances sonores aériennes, membres de la convergence associative dont votre association CIRENA fait également partie.

Je tenais par la présente à vous faire part des engagements suivants qui sont les miens dans le cadre de la campagne pour agir contre la pollution sonore :

- Conscient des difficultés financières du dispositif d’aide à l’insonorisation en Ile-de-France et de l’injustice que cela représente pour les riverains situés à l'intérieur des plans de gêne sonore des 3 grands aéroports franciliens, je suis le seul candidat à avoir pris l’engagement que la Région abondera le dispositif d’aide à l’insonorisation des riverains. Ce dispositif d'aide à l'insonorisation est le seul moyen de réparation ; les riverains ne peuvent pas attendre quatre ans entre le dépôt de leur demande et les travaux, ce qui est actuellement le cas au vu du manque de ressources.

- Je maintiendrai le très haut niveau de subvention de la Région à Bruitparif.

- Des conseillers régionaux font partie des commissions consultatives de l'environnement des aéroports d'Orly, de Roissy et du Bourget. Nous saurons y être actifs et interpeller le Préfet de Région et la DGAC sur les manquements : manque de ressources du dispositif d'aide à l'insonorisation, amélioration des flottes accueillies sur les aéroports, nouvelles procédures permettant de réduire les nuisances sonores comme la généralisation des descentes continues.

J'ai bien conscience que la Région n’est pas compétente sur tout et que c'est l’Etat qui est compétent pour définir la politique aéroportuaire, les restrictions d’exploitation éventuelles, les modalités de réparation pour nos trois grands aéroports franciliens.

Toutefois, la lutte contre les nuisances sonores et la pollution, la défense de la qualité de vie des riverains sera une grande préoccupation pour la prochaine mandature si je suis élu.

Je pèserai de tout mon poids sur le Gouvernement afin que l'on puisse aller plus loin dans l'amélioration des flottes se posant sur nos aéroports (flottes les plus modernes qui sont les moins bruyantes) et pour optimiser encore les trajectoires. Nous devons aboutir à des trajectoires minimisant les nuisances et survolant le moins de riverains possibles, au nom de l'intérêt général. C'est bien l'intérêt général qui doit guider la mise en place de nouvelles trajectoires. Les trajectoires ou les restrictions d'exploitation prises ne peuvent pas être le résultat d'arbitrages favorisant tel territoire parce qu'il s'agit de la circonscr1ption de telle ministre, comme cela a pu être le cas sous le Gouvernement de Nicolas Sarkozy, que cela soit pour les grands aéroports ou les aérodromes de loisirs. Je pense notamment à Toussus, qui est l'un des seuls aérodromes de loisirs à avoir bénéficié d'une restriction d'exploitation aux beaux jours entre midi et 15h, car il entraînait des nuisances sonores pour les habitants de la circonscr1ption de Valérie Pécresse, alors ministre de Nicolas Sarkozy.

Je reste à votre disposition pour tout échange complémentaire.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de ma considération distinguée.


Claude Bartolone

Candidat à la présidence de la Région Île-de-France


Régionales 2015. Réponse de N. Dupont-Aignan [10/12/2015] - Auteur : vdisanzo




Motion de l'AG 2015 du CIRENA [26/06/2015] - Auteur : vdisanzo
MOTION AG DU CIRENA DU 4 JUIN 2015


L’Assemblée Générale des adhérents du CIRENA, réunie le jeudi 4 juin 2015 à Conflans-Sainte-Honorine, a réaffirmé avec force, sa vive détermination à préserver le cadre de vie, la santé, la sécurité, l’environnement et le patrimoine des survolés du nord-ouest francilien. Elle a voté la motion suivante :

- Considérant que le développement sans frein de l’aéroport de Roissy CDG va à l’encontre de l’intérêt général dès lors que le coût social et environnemental de son fonctionnement n’est pas pris en compte ;

- Considérant que les trajectoires aériennes imposées en novembre 2011, par la force et dans l’urgence, dégradent les conditions de vie des 400.000 habitants de la Confluence de la Seine et de l’Oise ;

- Considérant qu’il existe d’autres alternatives pour préserver les populations survolées, comme l’utilisation généralisée des techniques de descente douce de moindres nuisances ;


L’ASSEMBLEE GENERALE DU CIRENA


REAFFIRME SES TROIS PRINCIPAUX OBJECTIFS :


- Adoption de la descente douce depuis plus de 3000 mètres, moteur au ralenti et sans palier ;

- Instauration d’un véritable ciel nocturne calme sur Roissy, huit heures d’affilée, comme le recommande l’Organisation Mondiale de la Santé ;

- Limitation impérative à 500.000 du nombre des mouvements annuels sur Roissy, soit 2 fois Orly.


MANDATE LE CIRENA, ASSOCIATION APOLITIQUE, ANIMEE PAR DES BENEVOLES RESIDANTS DANS DES VILLES SURVOLEES, SON CONSEIL D’ADMINISTRATION, SON BUREAU ET SON PRESIDENT POUR :
- Obtenir la mise en place de la descente douce 24h/24 ;

- Contribuer au travail de la commission parlementaire sur les nuisances aériennes ;

- Participer au projet COP21 de la conférence sur le climat à Paris dont l’organisation de la manifestation place du Trocadéro avec toutes les associations d’Ile-de-France unies contre les nuisances aériennes ;

- Alerter les candidats aux élections régionales ;

- Stimuler et relayer les plaintes et réclamations écrites des populations survolées.


Motion 2014 de l'AG du CIRENA [02/09/2014] - Auteur : vdisanzo

L’Assemblée Générale des adhérents du CIRENA, réunie le mercredi 18 juin 2014 à Conflans-Ste-Honorine, a réaffirmé sa détermination à préserver le cadre de vie, la santé, la sécurité, l’environnement et le patrimoine des survolés du nord-ouest francilien. Elle a voté la motion suivante :

 

Considérant que le développement sans frein de l’aéroport de Roissy CDG  va à l’encontre de l’intérêt général, dès lors que le coût social et environnemental de son fonctionnement n’est pas pris en compte ;

 

Considérant que les nouvelles trajectoires aériennes imposées en novembre 2011, par la force et dans l’urgence, dégradent les conditions de vie des 300.000 habitants de la Confluence de la Seine et de l’Oise ;

 

Considérant qu’il existe d’autres alternatives pour préserver les populations survolées, comme l’utilisation généralisée des techniques de descente douce de moindres nuisances ;

 

L’Assemblée Générale du CIRENA réaffirme ses trois principaux objectifs :

 

Adoption de la descente douce depuis plus de 3000 mètres, moteur au ralenti et sans palier ;

 

Limitation à 500.000 du nombre des mouvements annuels sur Roissy, soit  2 fois Orly ;

 

Instauration d’un véritable ciel nocturne calme de 23h à 7h sur Roissy,  huit heures d’affilée  comme le recommande l’OMS ;

 

Mandate le CIRENA, association apolitique, animée par des bénévoles résidant dans les villes survolées, son Conseil d’Administration, son Bureau, et son Président pour :

 

Obtenir du patron des Contrôleurs Aériens, des résultats concrets dès 2015 / 2016, en terme d’amélioration des conditions de survol des villes de la Confluence très touchées par le relèvement de 2011;

 

Obtenir la mise en place de la descente douce, dans un premier temps la nuit de 23h à 7h, puis son extension 24H/24 ;

 

Participer au groupe de travail mis en place par le Préfet de Région sur les mesures à prendre en priorité la nuit ;

 

Développer les réflexions et les moyens de lutte avec d’autres associations au niveau national et européen ;

 

Stimuler et relayer les plaintes et réclamations écrites des populations survolées.


Municipales de Conflans, Laurent Brosse (UMP-UDI) [25/03/2014] - Auteur : vdisanzo

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour cet envoi.

En matière de nuisances aériennes, la liste "Ensemble, Osons l'Avenir!" propose d'intervenir auprès des autorités compétentes pour limiter l'impact sonore et environnemental du passage des avions au-dessus de la ville.

J'ai pris connaissance de votre document sur la descente douce des avions jusqu'au seuil de la piste. Cette solution me semble adaptée pour limiter les nuisances aériennes et je m'étonne qu'elle n'ait pas encore été mise en place. Je suis prêt à défendre cette proposition auprès des autorités publiques.

Bien cordialement,


Laurent Brosse

Tête de liste "Ensemble, Osons l'Avenir!"


Municipales de Cergy, Jean-Paul JEANDON [25/03/2014] - Auteur : vdisanzo

Monsieur,

Comme vous le savez, ce dossier nécessite un lobbying important et coordonné à différentes échelles. Il est suivi par Dominique LEFEBVRE directement à la communauté d'agglomération associée au CIRENA et aux collectivités de la confluence. Ainsi vous savez que Dominique Lefebvre, maire de Cergy en 2011 lors de l'arrêté NKM, s'est toujours prononcé contre les changements de trajectoires (recours en annulation et en suspension déposé auprès du conseil d'État contre l'arrêté NKM).

Je renouvelle par la présente auprès de vous mon maintien de cette position.

Cordialement,


Municipales de Conflans, Gaël CALLONNEC (EELV) [07/03/2014] - Auteur : vdisanzo

Madame, Monsieur

 

Objet : Mes engagements pour la réduction des nuisances aériennes

 

Notre région est victime d’une augmentation des nuisances aériennes conséquentes depuis quelques années. Dans les configurations de développement envisagées, ces nuisances ne peuvent que continuer à croître.

En effet, il n’est pas possible de condamner ces nuisances d’une part en souhaitant d’autre part augmenter sans limites le trafic sur les plateformes d’Ile de France, notamment à Roissy.

 

La politique du grand Paris soutenue quasiment par l’ensemble des partis politiques porte en elle cette augmentation du trafic et donc des nuisances. Je m’oppose fermement à cette conception dépassée de l’organisation de notre territoire. Je m’oppose fermement à cette volonté de transformer notre région en centre commercial chargé de redistribuer des produits fabriqués dans des pays aux normes sociales et environnementales peu regardantes.

 

Ainsi que j’ai eu l’occasion de le dire et de l’imprimer durant la campagne des législatives, je demanderai une fois élu l’abrogation de l’arrêté NKM du 15 novembre 2011, arrêté qui ne règle en rien la question des nuisances aériennes  mais qui se contente de les concentrer sur nos territoires de la Confluence, de la ville nouvelle de Cergy Pontoise et du Vexin.

 

J’exigerai également des mesures de court terme pour soulager les populations impactées : couvre feu sur Roissy ; limitation du nombre des mouvements et réduction du trafic de fret, particulièrement nuisible en terme d’émission de bruit et de CO2 ; mise en œuvre de procédures d’atterrissage de moindre nuisances (notamment descente continue).

 

Je soutiendrai toute proposition visant à réduire le trafic aérien. Comme le préconise la Cour des compte, il me semble tout à fait nécessaire de mettre au point en relation avec l’ensemble des pays de l’Union Européenne une taxation du kérosène.

 

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations militantes.


 Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 >>

 

  

Artiphp 2.0.0 © 2003 est un logiciel libre distribué sous licence GPL.
Ce logiciel a été sécurisé par phpSecure